Besoin d’un renseignement ?
Contactez-nous du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30
Au 02.48.65.67.03 ou en cliquant ICI pour être rappelé.
Logo



Création de MATISE, un groupement économique et solidaire. du 25/02/2020

Les membres de l’association Le Relais, de l’U.E.S. HESTIA – Habitat Solidaire et du FAALEC réunis pour la Signature des statuts du G.E.S. MATISE – Mutualisation d’Acteurs Territoriaux d’Intérêt Solidaire et Economique.




Création de MATISE, un groupement économique et solidaire.

Les membres de l’association Le Relais, de l’U.E.S. HESTIA – Habitat Solidaire et du FAALEC réunis pour la Signature des statuts du G.E.S. MATISE – Mutualisation d’Acteurs Territoriaux d’Intérêt Solidaire et Economique.

Pourquoi ce groupement est il devenu nécessaire ?
* Les évolutions administratives réglementaires, budgétaires demandent de plus en plus d’énergie, de compétences et demandent surtout une sécurisation des fonctions. ENC, EPRD, ERRD, CPOM, Établissement des PAYES, suivi des indicateurs.
* La gouvernance, les administrateurs ne sont pas forcément très nombreux, le besoin de créer des structures liées au Relais, comme le Fond de Dotation ou l’UES nous demande toujours plus d’administrateurs.
* Le besoin économique. Des financements de plus en plus rationalisés étranglant petit à petit nos associations et une trésorerie toujours fragile qui peut entrainer des frais importants (souvent lié au paiement très tardif de certaines subventions)
* L’évolution nous demanderait de mettre en place de nouveaux postes comme le suivi de l’informatique, le contrôle qualité ou tout autre fonction permettant d’améliorer le quotidien ou de faire des économies.

Ainsi, un travail a été engagé pour renouveler notre modèle et permettre des mutualisations qui permettraient de répondre à tous ces besoins. Nous en avons conclu que les associations doivent se rapprocher pour être plus efficaces : mutualisation et synergies sont des enjeux cruciaux pour le secteur associatif.
Pour autant, la mutualisation ne doit pas être l’uniformisation. Nous pensons qu’il faut préserver les associations originelles tant que c’est possible. Les collectivités, les financeurs apprécient d’avoir des interlocuteurs locaux qui peuvent s’engager, qui ne sont pas soumis à une direction général lointaine qui empêche les initiatives locales. Au Relais, nous sommes très attachés à l’adaptabilité, à l’expérimentation. Il fallait donc trouver un modèle souple, adaptable.

L’objet de ce groupement est de permettre aux associations, fondations, fonds de dotation, Unions d’Économie Solidaire ou tout autre forme juridique de s’unir, avec pour conditions
Qu’elles soient gérées de manière désintéressée.
Que leur objet porte sur l’amélioration des conditions d’existence de personnes en situation de précarité économique ou sociale dans le respect de leur citoyenneté et de leur dignité.

Cette union devra permettre une solidarité et un soutien entre chaque membre sans changer l’objet et la nature individuel de chacun d’entre eux, notamment en usant de mutualisation de services ou de moyens communs. Elle pourra également conduire au développement de moyens d’accompagnement, de développement, de contrôle qui ne pourraient être économiquement mise en place individuellement. Elle apportera une structure commune de gouvernance pour conduire l’orientation stratégique du groupement et maintenir une cohérence dans celle de ses membres.